Bilan 2019 de la sécurité routière

Le bilan complet 2019 est en ligne ! Retrouvez-le en téléchargement ici.

3 498 personnes sont décédées sur les routes de France (métropole et outre-mer) en 2019, soit 10 de plus qu'en 2018 (mortalité la plus basse enregistrée).

En 2019, on dénombre 56 016 accidents corporels de la circulation en France métropolitaine. 3 244 personnes ont été tuées dans les 30 jours après leur accident, dont notamment 483 piétons, 10 usagers d'engins de déplacement personnel (tels les trottinettes électriques), 187 cyclistes, 134 cyclomotoristes, 615 motocyclistes, 1 622 automobilistes, 98 usagers de véhicules utilitaires, 36 usagers de poids lourds. 66 enfants de 14 ans ou moins sont décédés, 87 adolescents de 15-17 ans, 549 jeunes de 18-24 ans, 849 seniors de 65 ans ou plus.

Dans les départements d'Outre-mer, 162 personnes ont été tuées.

Dans les collectivités d'Outre-mer et la Nouvelle-Calédonie, on enregistre 92 tués.

Les principaux indicateurs des accidents corporels de la circulation routière enregistrés par les Forces de l'ordre (fichier BAAC, données de l'année N en version définitive en mai de l'année N+1, version quasi-définitive en janvier de l'année N+1) sont labellisés par l'Autorité de la Statistique Publique. Voir les indicateurs labellisés.

Bilan définitif de l’accidentalité en France (métropole et outre-mer) :

3 498 personnes sont décédées en 2019 sur les routes de France, en métropole ou en outre-mer.

Evolution de l’accidentalité en France métropolitaine (les principaux indicateurs quasi-définitifs sont labellisés par l'Autorité de la Statistique Publique) :

3 244 personnes sont décédées sur les routes de France métropolitaine en 2019, soit 4 personnes de moins qu’en 2018. La mortalité routière est considérée comme stable par rapport à l’année 2018, avec une variation de -0,1 %.

Les accidents corporels et les blessés présentent une légère hausse (respectivement +0,4 % et +0,9 %).

La mortalité sur autoroutes est stable en 2019 par rapport à 2018 (6 tués de moins). Depuis 2000, la mortalité a baissé de plus de la moitié sur ce réseau (-55 %). En agglomération, la mortalité a augmenté de +8 % par rapport à 2018, soit 74 tués de plus en 2019. Depuis 2000, la mortalité a également baissé de plus de la moitié (-54 %). Hors agglomération, la mortalité a baissé de 72 tués en 2019 par rapport à 2018 (-4 % en 2019 par rapport à 2018). Depuis 2000, la mortalité a diminué de -63 % sur ce réseau.

La mortalité routière déclinée par tranche d'âges de 5 ans et par sexe indique que les jeunes adultes masculins forment encore les populations les plus concernées par les accidents de la route.

La mortalité rapportée à la population est encore la plus élevée pour les 18-24 ans, même si elle a significativement diminué encore depuis 2010 (152 jeunes tués pour un million de jeunes en 2010, 105 en 2019). La moyenne nationale est stable à 50 tués par million d’habitants. Le taux se stabilise à 63 tués pour un million d’habitants pour les personnes âgées de 65 ans et plus.

Accidentalité routière outre-mer :

254 personnes sont décédées sur les routes des outremers en 2019, dont 162 dans les départements d’outremer et 92 dans les collectivités d’outremer ou en Nouvelle-Calédonie. C’est une hausse de +5,8 % par rapport à 2018, et une baisse de -9,3 % par rapport à 2010.