Bilan 2019 de la sécurité routière

Les estimations des données d'accidentalité routière 2019 sont publiées le 31 janvier 2020.

Les résultats définitifs seront connus fin mai 2020.

Les principaux indicateurs des accidents corporels de la circulation routière enregistrés par les Forces de l'ordre (fichier BAAC, donnnées de l'année N en version définitive en mai de l'année N+1, version quasi-définitive en janvier de l'année N+1) sont labellisés par l'Autorité de la Statistique Publique. Voir les indicateurs labellisés.

Bilan quasi-définitif de l’accidentalité en France (métropole et outre-mer) :

Il est estimé que 3 493 personnes seraient décédées en 2019 sur les routes de France, en métropole ou en outre-mer.

Evolution de l’accidentalité en France métropolitaine (les principaux indicateurs quasi-définitifs sont labellisés par l'Autorité de la Statistique Publique) :

3 239 personnes seraient décédées sur les routes de France métropolitaine en 2019, soit 9 personnes de moins qu’en 2018. La mortalité routière serait ainsi en baisse par rapport à l’année 2018, avec une variation de -0,3 %.

Les accidents corporels et les blessés seraient également en baisse (respectivement -1,1 % et -0,6 %).

La mortalité sur autoroutes est stable en 2019 par rapport à 2018. Depuis 2000, la mortalité a baissé de plus de la moitié sur ce réseau (-54 %). En agglomération, la mortalité a augmenté de +7 % par rapport à 2018, soit 68 tués de plus en 2019. Depuis 2000, la mortalité a également baissé de plus de la moitié (-55 %). Hors agglomération, la mortalité a baissé de 76 tués en 2019 par rapport à 2018 (-4 % en 2019 par rapport à 2018). Depuis 2000, la mortalité a diminué de -63 % sur ce réseau.

L'évaluation de l'abaissement de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur les routes sans séparateur central hors agglomération est présentée plus en détail au lien suivant : Evaluation à 18 mois de la mesure VMA 80.

Accidentalité routière outre-mer :

254 personnes seraient décédées sur les routes des outremers en 2019, dont 162 dans les départements d’outremer et 92 dans les collectivités d’outremer ou en Nouvelle Calédonie. C’est une hausse de +5,8 % par rapport à 2018, et une baisse de -9,3 % par rapport à 2010.