Véhicules

La croissance conjuguée de la motorisation et surtout de la multi-motorisation favorise une forte croissance du parc des ménages (+1,2%), plus rapide que la croissance de la population des ménages (+0,04%). Le parc des ménages continue de progresser pour atteindre 35,55 millions de véhicules au 1er janvier 2019.

Le mauvais état du véhicule est un facteur de risque dans l’accidentalité. En 2019, on a dénombré 1 669 accidents corporels dans lesquels un véhicule présentait une défaillance technique visible (pneumatiques, éclairage, défectuosité mécanique, etc.). Dans ces accidents, 160 personnes ont été tuées et 2 185 blessées.

La sécurité active regroupe l’ensemble des éléments permettant d’éviter l’accident. Elle s’est particulièrement développée depuis une quinzaine d’années grâce aux nouvelles technologies permettant le déploiement d’aides à la conduite. Ces dernières s’appuient sur la présence de capteurs embarqués de plus en plus performants : caméras, radars, lidars.

Les équipements destinés à la protection des occupants en cas d’accident, dite sécurité passive, s’améliorent sans cesse. La capacité des véhicules à protéger leurs passagers est mesurée lors d’essais de choc : la structure du véhicule doit permettre de disperser les énergies libérées lors de l’impact tout en préservant l’habitacle et en limitant l’intrusion.

Une erreur humaine intervenant dans 92 % des accidents, les nouvelles technologies offrent des marges de progrès importantes pour la sécurité routière.

véhicules en circulation
Liste d'articles 13 élément(s)