Le parc automobile des ménages

Parc Auto est l’étude annuelle de référence depuis plus de 30 ans sur le parc automobile des ménages français réalisée par Kantar TNS entre mars et avril 2019 à travers deux questionnaires auprès de 10 000 foyers représentatifs de la population française qui permet de connaitre aussi bien le taux de motorisation du parc des véhicules que leurs caractéristiques, leur niveau d’équipement, le comportement d'utilisation ou enfin le profil des utilisateurs.

Parc Auto est l’étude annuelle de référence sur le parc automobile des ménages français Kantar TNS (anciennement TNS Sofres) qui comprend deux questionnaires (« Votre foyer et l’automobile » et « Vous et l’automobile ») auprès de 10 000 foyers représentatifs de la population française.

Taux de motorisation et taille du parc de véhicules

Le parc automobile à la disposition des ménages est estimé au 1er janvier 2019 à 35,55 millions de véhicules. Il continue sa croissance entamée depuis 3 ans, notamment alimentée par une hausse du taux de multi-motorisation (proportion des foyers ayant au moins deux voitures).

Le taux de motorisation, estimé à 85,8 % reste à la hausse (+ 0,8 point) après une baisse observée entre 2011 et 2015. La motorisation atteint son maximum chez les chefs de famille âgés entre 55 et 64 ans et parmi les ménages les plus aisés.

Plus l’agglomération est petite, plus le taux de motorisation et de multi-motorisation est élevé. La multi-motorisation augmente depuis 10 ans dans tous les territoires mais reste stable depuis 2016.

L’intention de dé-motorisation dans les 2 ans s’est confirmée pour les foyers mono-motorisés (12 % contre 10 % en 2017 et 9 % en 2016).

Pour les foyers non-motorisés, les raisons évoquées restent essentiellement la non possession du permis et l’absence de réel besoin.

Caractéristiques du véhicules

L’âge du parc reste stable : l’âge moyen et la durée de détention du véhicule atteignent respectivement 9,1 ans et 5,6 ans en 2018. Les véhicules de plus de 10 ans représentent 34 % du parc.

Le poids des véhicules neufs demeure stable. Les véhicules d’occasion (20,8 millions) représentent 59 % du parc automobile et 62 % des voitures achetées en 2018. La part du diesel dans le parc (56 %) poursuit son déclin entamé depuis 2012. La proportion de véhicules hybrides reste à développer (autour de 5 % des nouvelles immatriculations en 2018).

Parmi les niveaux de gamme, le segment B2 (citadines polyvalentes) reste toujours stable, tandis que les segments M1 (compactes), M2 (berlines moyennes), et H (grandes berlines) continuent de baisser. Cette baisse est à affecter au segment 4x4 SUV (Sport Utility Vehicle), qui est le seul à augmenter depuis 6 ans avec une hausse de 10 points depuis 2012.

Les marques françaises restent assez largement majoritaires dans le parc automobile français, avec un poids de 63 %. Les autres marques européennes ont un poids de 20 %.

Comportements d'utilisation

Le kilométrage annuel moyen par véhicule reste stable en 2018 (11 900 km contre 11 950 km en 2017). Parallèlement, l’utilisation quotidienne du véhicule diminue légèrement par rapport à 2017 : 42 % des ménages utilisent leur véhicule tous les jours contre 44 % en 2017.

La reprise du kilométrage parcouru annuellement par les véhicules de moins de 10 ans, amorcée en 2015, s’inverse en 2018 (- 210 km en moyenne) ; en parallèle, le kilométrage des véhicules de plus de 10 ans baise plus faiblement avec 9 670 km parcourus en moyenne dans l’année (- 80 km en moyenne).

Pour les déplacements dits « pendulaires », la plupart des ménages effectuent un aller-retour quotidien (34 %). Il s’agit de déplacements de 34 km par trajet en moyenne, soit une durée de 36 minutes.

Les principaux motifs d’utilisation du véhicule sont les achats (87 %) et les loisirs (79 %). Les trajets domicile-travail représentent un motif de déplacement pour 52 % des ménages.

Les motifs invoqués par les femmes correspondent à des trajets de courte distance : 94 % des femmes déclarent utiliser leur véhicule pour le motif « achats » et 68 % pour le motifs « sorties » contre respectivement 82 % et 55 % chez les hommes. Ces derniers sont plus nombreux à déclarer utiliser leur véhicule pour des motifs correspondant à de plus longues distances comme pour les départs en vacances (56 % contre 50 % chez les femmes).

La part de véhicules utilisés pour le covoiturage s’élève à 7 % du parc contre uniquement 0,3 % pour les VTC et 0,3 % pour la mise à disposition sur une plateforme de location.

Profil des utilisateurs

La part des femmes utilisatrices principales de véhicules augmente légèrement chaque année depuis 2013 (42,8 % en 2018, 42,4 % en 2017).

Les utilisateurs occasionnels sont plus souvent des femmes (55 %) et des individus plus jeunes que les utilisateurs principaux (UP).

Près de 4 véhicules sur 10 sont utilisés par des conducteurs occasionnels. Environ 60 % réalisent moins d’un quart du kilométrage total du véhicule : la voiture demeure un bien très « personnel » que l’on peine à partager.

Les jeunes de 18 à 24 ans représentent 4 % des utilisateurs principaux (contre 10 % de la population). Avec le vieillissement de la population, les 65 ans et plus sont les plus représentés parmi les utilisateurs principaux (24 %). La proportion des détenteurs du permis de conduire se stabilise chez les jeunes de 18 à 21 ans et augmente chez les seniors de plus de 75 ans : + 2 points pour les 75 ans et plus. Elle est relativement constante pour les autres classes d’âge.