Départements métropolitains

En moyenne annuelle entre 2017 et 2021, le nombre de personnes tuées par département varie dans un rapport de 1 à 19 (5 dans la Lozère et 102 dans les Bouches-du-Rhône), avec une moyenne en France métropolitaine à 32 et une médiane à 29. Pour 37 départements, le nombre de décès est situé entre 15 et 30. Parmi les valeurs extrêmes, 12 départements ont une mortalité inférieure à 15 personnes tuées (départements peu densément peuplés). A l’opposé, 24 départements ont enregistré plus de 40 personnes tuées ; ce sont des départements à composante urbaine forte. Un tiers des départements concentre la moitié du nombre de tués total. 

Sur la période 2017-2021, le nombre de personnes tuées par million d’habitants et par an en France métropolitaine est de 47. Par département, le taux varie de 17 dans les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne à 119 dans les Alpes-de-Haute-Provence. Les taux les plus bas sont observés dans les départements d’Ile-de-France (sauf la Seine-et-Marne).

La mortalité des 18-24 ans par million de jeunes de cet âge varie de 21 à Paris à 322 dans le Gers : 50 % des départements sont situés entre 100 et 200, 17 % au-dessus de 200 et 33 % en-dessous de 100.

La mortalité des personnes de 65 ans et plus par million d’habitants de cet âge a une variabilité plus faible en s’étendant de 20 à 134. Pour 70 départements, cet indicateur est compris entre 50 et 100.

 

 

paysage urbain
Liste d'articles 5 élément(s)