Observatoire des comportements

L'observation des comportements en circulation en 2020 relève une amélioration du port de la ceinture à l'arrière des voitures et du port du casque chez les cyclistes, une étude publiée par l'ONISR en septembre 2021.

Les comportements sont observés par une société spécialisée pour le compte de l’ONISR. Ils concernent le port de la ceinture de sécurité, le port du casque pour les deux-roues motorisés et les cyclistes, l’utilisation du téléphone en conduite et par les piétons et le niveau d’occupation des véhicules. Les observations ont été suspendues entre 2013 et 2015.

En 2020, une hausse du port de la ceinture à l'arrière

Le taux de port de la ceinture de sécurité par les occupants de véhicules de tourisme reste stable à l’avant par rapport à l’année précédente, avec un taux de non-port qui reste très marginal, de 1 à 2 %. La ceinture avant est moins portée dans les grandes agglomérations. A l’arrière des VT, on constate une hausse importante du taux de port de la ceinture sur les autoroutes (95 %, +4 points) et un retour au niveau de 2018 dans les grandes agglomérations (90 %) après la forte baisse de 2019. La comparaison entre jours ouvrés et week-end ne met pas en évidence d’écart significatif.

Pour les usagers de véhicules utilitaires légers, le taux de port de ceinture observé à l’avant est de 94 % hors agglomération et de 96 % dans les grandes agglomérations où il connaît une hausse significative de 4 points par rapport à 2019 et de 10 points par rapport à 2016.

image

Un port du casque quasi-généralisé par les 2RM en France métropolitaine, et toujours en hausse chez les cyclistes

Le port du casque par les usagers de deux-roues motorisés est quasi-général en France métropolitaine. En 2020, seuls 5 usagers sur les 572 observés ne le portaient pas, tous en agglomération.

Le port du casque par les cyclistes continue à augmenter. Le taux est désormais de 31 %, contre 29 % en 2019 et 21 % en 2016. Il reste plus porté le week-end (37 %) que les jours ouvrés (27 %).

L'usage du téléphone en hausse chez les usagers de VU, et très présent chez les piétons

Les observations de l’utilisation du téléphone montrent une stabilité de l’usage du téléphone au volant pour les conducteurs de VT (3,3 %) et de PL (5,0 %). Ces taux sont plus importants les jours ouvrés que le week-end. Le taux d’utilisation du téléphone reste très élevé et continue à augmenter pour les conducteurs de VU dans les grandes agglomérations notamment, où il est de 14,7 % en 2020. Pour les cyclistes, il reste similaire à celui de 2016 (6,4 %). Les observations de l’utilisation du téléphone par les piétons au niveau des passages piétons, conduites pour la première fois en 2020, font ressortir que 27 % en font usage à un moment de la traversée dont 21 points avec le distracteur à la main.

Des véhicules plus remplis sur autoroute et en agglomération, moins hors agglomération

Les observations dénombrent également les occupants des véhicules, permettant ainsi d’estimer un taux moyen d’occupation. Pour les véhicules de tourisme, il est de l’ordre de 1,33 à 1,57 selon les réseaux routiers (plus fort sur autoroute). Il est plus élevé le week-end qu’en jours ouvrés quel que soit le réseau considéré.